© Démocratie News


KATANGA: SI LE RIDICULE POUVAIT TUER...SANS ÉLECTIONS, NI DESTITUTION D'UN COMITÉ SUR QUOI S’APPUIERAIT UNE REMISE ET REPRISE A LA FONDATION KATANGAISE?

Katanga: Si le ridicule pouvait tuer...sans élections, ni destitution d'un comité sur quoi s’appuierait une remise et reprise a la fondation katangaise?
Le katanga en route sur la carte de la RDCongo

Après les enquêtes de la rédaction, l'on apprend qu’une remise et reprise à la fondation katangaise est envisagée, une rumeur qui laisse perplexe la rédaction après vésication sur le déroulement normal des préparatifs relatifs à l'organisation des élections a la fondation katangaise, cette dernière qui se reconnait certes être fin mandat veut a tout pris les élections pour succéder à Mr MUTUTA légalement reconnu et pour qui la charge revient d'organiser les dites élections.

Si le ridicule pouvait tuer.

L'on se pose des questions si c'est la rédaction qui n'est guère informée, mais son assurance affirme que lorsqu'on veut parler remise et reprise à la fondation l'idée renvoie directement a un coup état orchestré par un groupe d'individu car n'ayant pas la moindre information sur des élections régulièrement organisées par le comité MUTUTA ,qui doit certainement passer la commande ou tenter de se représenter étant donné qu'il est là a titre intérimaire vu les problèmes de santé qu'a connu le Dr Mashini président élu de ce temps.

Les associations socio culturelles qualifient  ces rumeurs de remise et reprise de chimère!

Contacté quelques-unes par la rédaction la grande surprise c'est la rédaction qui informait les interlocuteurs, au lieu du contraire, l’on parlerait même de chimérique cette rumeur, les élections se préparent a la fondation katangaise, c'est alors qu'on vivra la remise et reprise tant voulue par les uns.

Que  la patience anime les uns.

Les élections sont en cours d'organisation à la fondation katangaise par le comité MUTUTA, la sagesse appelle à ce qu'on transcende les idées lucratives pour bien faire les choses.

 

IPM


Voir les commentaires

Aucun commentaire

Soyez le premier à commenter cet article

----------------------------

Laisser un commentaire